RESPLANDOR

Un tour du monde au service des Foyers de Charité

L'Oeuvre des Foyers de Charité

Marthe Robin a "fondé" les Foyers de Charité, avec le Père Finet en 1936.

Les « Foyers de Charité » sont une Œuvre catholique internationale présente dans 45 pays sur 4 continents. Visionnaire et résolument moderne, c’est une communauté de chrétiens célibataires ou en couples et de prêtres, qui vivent ensemble et qui s'engagent à vie au service de l'évangélisation.

mission

Une mission de retraites

Les Foyers de Charité ont une mission de prière et d'accueil, pour des retraites spirituelles ouvertes à tous, croyants ou non :

marthe

Valeurs transmises par Marthe Robin

Les Foyers de Charité incarnent les "valeurs" transmises par Marthe Robin :

kids

Les Foyers dans le monde

Aujourd’hui, au nombre de 78, les Foyers poursuivent leur rayonnement et reçoivent chaque année plusieurs dizaines de milliers de retraitants à travers le monde.

Oeuvre d’accueil fraternel et inconditionnel, les Foyers sont également porteurs de missions diverses : gestion d’écoles, d’un centre de sidéens, de foyers d’étudiants, etc.

Cao Thaï les bonzaïs

Durant notre mois au Vietnam, nous partageons la vie du Foyer de Cao Thaï. De tous les Foyers que nous avons visité, c’est sans doute celui qui a la moyenne d’âge la plus jeune. Il faut dire qu’au Vietnam les vocations ne manquent pas. Nous sommes très surpris par le nombre de séminaristes et de religieuses que nous rencontrons. Il est fréquent de retrouver plusieurs consacrés par famille. Et les Foyers de Charité ne dérogent pas à la règle, avec 34 membres pour le seul Foyer de Cao Thaï.

kindergarten

Les activités au Foyer sont elles aussi très nombreuses. Le matin, tout le monde se retrouve à 5h dans la chapelle, pour les laudes suivies de la messe. A 7h, après le bol de noodles (Phò pour les locaux, prononcé « Pheeeu ») et le pâté, chacun vaque à ses activités. Il faut préparer le repas pour les retraitants, faire le ménage des 5 étages des bâtiments, arroser le jardin, tailler les bonzaïs, balayer la cour, ranger la bibliothèque, visiter le Père François-Xavier, l’ancien père du Foyer, travailler à l’école maternelle, etc.

workers

7h, c’est d’ailleurs l’heure d’arrivée des 300 enfants de l’école. Tous les matins, les scooters se succèdent à l’entrée du Foyer pour y déposer les enfants. Dans leurs uniformes roses et blancs, ils sont éveillés à l’écriture, la découverte de la nature ou l’anglais par les membres de Foyer. Le repas de midi et la sieste font partie du programme. L’école est réputée et accueille des enfants de familles bouddhistes ou communistes, qui finissent par faire prier le bénédicité à leur famille « parce qu’ils le font à l’école ».

A 11h, c’est l’heure du traditionnel riz-courgettes-poisson, accompagné à chaque fois d’un ou deux nouveaux plats de légumes verts, de petits morceaux de viande, et de fruits en tout genre, du durian au jacquier. Après la vaisselle, le soleil est assommant, c‘est l’heure de la sieste. En fin d’après-midi, certains membres se rendent en ville pour suivre des cours de français. Après l’adoration et le chapelet, c’est l’heure du souper vers 18H30. La nuit est déjà tombée.